Jeune femme dans un café qui se touche le front en regardant la table
Accueil Blog Conseils pour survivre à la saison

Conseils pour survivre à la saison

Ahhh l’automne… Ces magnifiques feuilles colorées qui peignent le paysage de teintes chaleureuses. Cet air qui devient soudainement plus frais et plus pur. Le « Pumpkin spice » latté qui fait son entrée dans les cafés et les chandelles à la citrouille qui parfument les appartements d’une douce note sucrée…

C’est ben le fun, mais ça dure pas longtemps ce mood là. Parce qu’après la joie des premières apparitions des couleurs, vient le temps des arbres morts, du frette en ciboulette pis de la dépression saisonnière. Donne-moi une doudou j’ai juste le goût de rester en mou sur mon divan à longueur de journée.  

Sauf que la vie continue, alors botte-toi le popotin, enlève ton pyjama « onepiece » de girafes, voici quelques trucs rien que pour toi pour passer au travers de la mélancolie des mois à venir.

Expulse le vampire en toi et pars à la chasse de lumière naturelle

Le manque de lumière, ce n’est pas un mythe, c’est un fait. C’est généralement l’une des causes qui influence le plus notre humeur durant la saison. Essayer de passer le plus d’heures possible dehors est une excellente façon de contrer ces effets négatifs. Profite de ton heure de lunch pour aller marcher ou bien de ta journée de congé pour aller lire sous le couvert (pas très feuillu) d’un arbre. Si la météo n’est pas de ton bord, achète-toi une lampe de luminothérapie. Ce n’est pas aussi efficace que le soleil, mais ça t’illumine la face sur un méchant temps.

Chocolat chaud

Le cocooning, c’est oui !

L’automne, c’est la température parfaite pour t’emmitoufler dans le confort absolu. On s’en fout de tes poils de jambe, personne ne va les voir avant plusieurs mois de toute façon. Profites-en pour te créer tes petits moments de chaleur juste à toi. Allume ta nouvelle chandelle préférée que tu gardais pour une occasion spéciale, organise-toi une soirée cinéma ou un dîner entre amis ou, encore mieux, concocte-toi une séance de lecture dans un gros bain de mousse chaud et réconfortant avec un bon chocolat onctueux. Non, mais y’a-tu pas meilleur moyen pour donner un énorme câlin à ton âme meurtrie?

L’été est fini, c’est pas une raison pour végéter! Explore des nouveautés.

La pire chose que tu peux faire à ton moral, c’est de tomber en léthargie. Arrêter d’explorer pis d’avoir du fun juste par excuse qui fait frette. Les millions d’évènements estivaux qui bloquaient ton horaire sont finis, fack profite de tout ce nouveau temps pour essayer quelque chose de différent. Prends un cours de cuisine, de dance, de dessin ou de kangou si tu veux, on ne te juge pas, qui à jamais rêvé d’être un kangourou? Mais hey, oublie pas le point 1 : va dehoooors!

Tombe pas dans le sac de chips!

Jean Anthelme Brillat-Savarin a dit : « Dis-moi ce que tu manges, je te dirai ce que tu es ». C’est qui lui? Je le sais pas, mais ça sonne brillant! En gros, ce que le monsieur voulait dire, c’est que ton corps a besoin d’une bonne alimentation pour bien fonctionner. Si tu ne lui donnes pas tout ce dont il a besoin, tu vas devenir déprimé, à fleur de peau, sans énergie et ça, tu veux pas ça. Tsé… T’es pas toi quand t’as faim… Ok j’arrête.

Deux jeunes qui cuisinent ensemble

Bouge ton sac à crottes Nesquik ! [Oui, je parle de tes fesses]

L’exercice libère des endorphines, plus communément appelées « hormones du bonheur ». Si tu es aussi logique que moi, tu as fait 1+1=2 donc bouger = être heureux. Alors, trouve-toi une activité physique que tu aimes. Sors-moi pas l’excuse « j’aime pas ça le sport » ou « je suis pas vraiment sportif » y a des milliers de formes d’activités physiques qui existent. Je peux pas croire qu’il n’y en a pas une seule que tu vas pas au moins un peu apprécier.  


Mais surtout, quoi qu’il arrive, soit compatissant envers toi-même. Si tu te sens fatigué et que tu as besoin d’une pause, sois gentil et accorde-toi-le, et ce, sans culpabilité. Je te souhaite une saison automnale douce, positive et pleine de chaleur.